2272 views 16 comments

[Test] One Piece Pirate Warriors

by on 22 janvier 2013
 

One Piece : Pirate Warriors (Kaizoku Musou en japonais) est une exclusivité PS3 sorti le 1er mars 2012 au Japon, et le 21 septembre en Europe. C’est un Beat them all, à la manière de Dynasty Warriors, développé par Omega Force et édité par Namco Bandaï.

Les derniers jeux de l’univers One Piece sortis sur Wii et Nintendo 3DS s’éloignaient vraiment de l’histoire originelle du manga, alors que cette adaptation sur PlayStation 3 est plutôt fidèle à la création d’Eiichiro OdaOne Piece : Pirate Warriors résume les soixante premiers tomes du manga : de quoi régaler les fans ! Cependant, quelques arcs important dans le déroulement de l’histoire sont malheureusement manquants (Kuro, Skypiea et Thriller Bark) ce qui pourra déplaire aux puristes ! Par contre, il est graphiquement excellent (bien que les décors soient un peu négligés…) et possède un mode en ligne plutôt réussi, de plus les cinématiques sont un pur plaisir pour les yeux, et les QTE nous font parfaitement revivre les moments les plus intenses de l’aventure (de nos pirates préférés).

Le principe est simple : il faut conquérir les territoires ennemis et affronter un boss à chaque fin de niveau. Le jeu s’avère d’ailleurs assez vite très répétitif, heureusement nous y retrouvons toute la « patate » du manga à travers ces nombreux combats déchaînés qui s’offrent à nous, de plus les techniques sont fidèles aux personnages ! bref, de quoi satisfaire les passionnés de l’univers d’Oda.

RoronoaZoro

Les personnages jouables sont nombreux : on retrouve avec grand plaisir Luffy (évidemment) et ses “nakama” : Sanji*, Zoro*, Usopp*, Nami, Robin, Chopper, Brook et Francky, ainsi que 4 autres personnages: Boa Hancock, Barbe Blanche, Jinbei et Ace. Des costumes alternatifs sont disponibles pour Luffy, Zoro et Sanji et nous pouvons augmenter les points d’expérience des personnages en les utilisant régulièrement, mais aussi en les équipant de pièces à collectionner que l’on doit combiner de façon réfléchie pour améliorer l’efficacité du personnage utilisé. On débloque ces pièces au fur et à mesure du jeu en battant des ennemis ou en trouvant des coffres dissimulés dans les maps. Il est également possible d’améliorer les capacités du personnage que l’on contrôle durant un court instant en ramassant des items que l’on trouve aussi dans les coffres, ce qui augmentera sa force ou sa défense. Enfin, on retrouve les traditionnels objets permettant de recharger la jauge de vie (comme du poulet, des brochettes, ou des fruits…) ou bien la jauge d’attaque (en buvant du saké ou de la bière). Cette dernière augmente aussi lorsque l’on reçoit des coups.

GatlingGun

Différents modes de jeu sont à débloquer : le journal annexe et le mode « défis ».

Dans le journal annexe, nous avons la possibilité de jouer en multijoueurs ou en solo et de revivre les histoires de chaque personnage disponible, ce qui nous permettra de débloquer de nouvelles techniques, de nouveaux costumes pour certains, ou tout simplement d’augmenter leurs points d’expérience. L’écran partagé a cependant deux gros défauts : une visibilité très limitée et une caméra qui a tendance à zoomer principalement sur le personnage jouable, ce qui nous empêche de voir la totalité des ennemis et surtout d’éviter les attaques à distance (des canonniers par exemple) qu’on ne voit pas du tout arriver…

Quant au mode « défis », il n’en comporte que 2. Mais attention ! le mot « défi » n’est en loin usurpé ici contrairement à ce que l’on pourrait penser. Beaucoup d’heures de jeu seront nécessaires afin d’acquérir suffisamment de  points d’expérience pour parvenir à vaincre les (nombreux) ennemis qui défilent les uns après les autres, car non seulement ce mode ne permet pas de recharger nos PV et notre jauge d’attaque (à part quelques fruits que l’on gagnera après avoir vaincu certains ennemis) mais en plus, les attaques de notre personnage n’ont presque aucun effet sur l’ennemi qui lui, est très fort. Bien sûr, il faut savoir que l’ennemi ne possède pas de jauge d’attaque et peut donc attaquer quand bon lui semble, c’est-à-dire tout le temps (ou presque du moins…) et comme si ce n’était pas assez frustrant, nous ne pourrons absolument pas nous protéger de ses attaques… car dans ce jeu la possibilité de se protéger n’existe pas. Les ingrédients pour réussir ces défis sont donc : de la patience, de l’esquive et de la réflexion.Ce mode, qui paraissait court à première vue, est en fait bien plus long que l’on ne l’imagine ! Et tout ça est dû à la difficulté très élevée du jeu. (Amateurs de rage quit, abstenez-vous)

Enfin, vu que c’est une habitude pour tous les jeux, des DLCs sont disponibles avec des contenus “intéressants” (comme de nouvelles maps ou de nouveaux costumes…) qui plairont à tous… enfin surtout aux plus mordus.

DLCCostumeNami

Bien entendu, une suite au jeu (One Piece : Pirate Warriors 2) est prévue pour la fin de l’année. Nous retrouverons donc Luffy et son équipage dans de nouvelles aventures. Les héros seront évidemment plus grands et plus forts (et les ennemis aussi !) et l’aventure encore plus mouvementée!

Les fans n’ont qu’à bien se tenir !

*Respectivement Sandy, Zorro et Pipo dans la version française du manga édité par Glénat.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)