523 views 0 comments

[Test] Professeur Layton et le Masque des Miracles

by on 23 novembre 2012
 

 

Il y a maintenant 4 ans que l’illustre professeur Layton a commencé à sévir sur notre Nintendo DS. Cependant évolution oblige, même ce bon prof doit se résigner à passer à la 3D. Bonne ou mauvaise direction ? Nous allons résoudre cette énigme…

Prof Layton, raconte nous une histoire

Tout d’abord, il est bon de préciser que cet épisode se situe chronologiquement après le dernier opus  « l’appel du spectre » et avant la première trilogie.

Layton, Luke et Emmy arrivent dans la ville de Dorémont où de bien étranges incidents ont lieu : habitants transformés en pierre ou en chevaux, tableaux prenant vie… Le tout orchestré par un mystérieux individu appelé le maître du masque. Le trio doit donc mener l’enquête.  Cependant, Layton doit aussi chercher dans ses souvenirs les détails de son passé liés à ces évènements. Qui est le maître du masque ?  Les incidents sont ils issus de pure magie ? Quels sont les liens entre Layton et cette ville ? Et surtout arriverez vous à résoudre toutes les énigmes ????

J’ai une énigme pour vous

Une fois de plus et pour notre plus grand plaisir, les énigmes d’Akira Tago, sont au cœur de ce 5èmejeu. Cette mouture en comptabilise 150, soit 20 de moins que l’opus précédent. De surcroit ces dernières sont beaucoup plus espacées dans l’histoire. Le syndrome du « Bonjour il fait beau, ça me fait penser à une énigme ! »  ou du  « Pourquoi me parlez-vous ? Voilà une énigme pour vous faire taire ! » est donc beaucoup moins présent dans cet épisode.

Nintendo comme à son habitude, a mis en place un système de téléchargement d’énigmes, mais cette fois-ci a frappé fort en proposant un nouveau casse tête tous les jours et ce, sur une année entière. Il y a donc, en tout et pour tout, 365 énigmes supplémentaires que l’on pourra ajouter aux 150 déjà présentes dans le jeu et tout cela gratuitement, oui vous avez bien entendu GRATOS !!!

Nous retrouvons également plusieurs autres mini- jeux tels que :

Le robot : un mini-jeu qui consiste à déplacer un petit robot d’un point A à un point B.

La boutique : il s’agit de faire en sorte de vendre tous les articles qui nous sont imposés via une mise en rayon spécifique.

Et le théâtre : ici l’objectif est de redorer le blason d’un petit lapin en lui apprenant différents tours afin qu’il puisse remonter sur les planches.

Dans cet opus, on retrouvera les épisodes, petites scénettes, qui permettront d’éclaircir certains points d’ombre du scénario. En plus, la chasse aux objets, sur le même principe que la recherche des picarats, nous permettra de trouver des reliques dans les différents paysages à l’aide de votre stylet. D’ailleurs ces recherches sont simplifiées puisque dès qu’une interaction avec les différents éléments du décor est possible, le curseur loupe sur l’écran devient orange ou bleu lorsque certains endroits sont accessibles seulement en zoomant.

Enfin, viennent s’ajouter à cela des phases de jeux contextuelles telle qu’une poursuite à cheval ou encore une exploration d’anciennes ruines.

3D or not 3D ?

Graphiquement Layton s’en sort toujours aussi bien, avec son style à mi chemin entre Les triplettes de Belleville et l’univers d’Hayao Miyazaki. Il faut dire que Level-5 nous a toujours habitués à de belles cinématiques et à des environnements recherchés. La 3D apporte d’ailleurs aux décors une profondeur qui, sans être indispensable, ajoute vraiment du « relief » à votre enquête. Il est important de préciser que désormais durant les phases de dialogue, les personnages sont modélisés en 3D cel shading. De plus ils sont animés, ce qui à pour effet de rendre les échanges entre les différents protagonistes beaucoup moins monotones

Du côté de la bande son il n’y a aucune fausse note, la licence a toujours séduit par son parti pris classique, rappelant le Paris de la fin XIXème.

Hum, je crois que j’ai la réponse

Vous l’aurez compris, bien que la licence soit passée de la DS à la 3DS, le plaisir est toujours présent et la recette se voit même améliorée par une 3D utilisée intelligemment. Avec sa moyenne de douze heures de jeu, son scénario qui nous emmène jusque dans l’adolescence d’Hershel et ses énigmes toutes plus retors les une que les autres, ce nouveau Layton fera une fois de plus opérer la magie.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)